notretempsn

Ousmane Sonko, leader de Pastef « On a tenté de m’assassiner après notre manifestation du 8 juin dernier »


Rédigé le Lundi 13 Juin 2022 à 12:00


Dans une déclaration, le député maire de Ziguinchor et leader du parti Pastef soutient avoir échappé à un assassinat le 8 juin dernier après la grande manifestation de l’opposition.


«Pensant certainement que j’allais prendre le même véhicule en venant au rassemblement, des individus sont allés saboter trois des roues pour provoquer un accident. Au retour, j’ai pris un autre véhicule. Mais mon chauffeur qui conduisait ce véhicule s’est rendu compte d’une anomalie. Heureusement pour lui qu’il ne pouvait pas rouler à vive allure à cause de la foule qui nous accompagnait. Le lendemain, quand il est allé voir le mécanicien, ce dernier lui a dit que s’il avait roulé ne serait-ce qu’à 70 kilomètres/heure, un drame allait se produire. Nous avons affaire à des assassins », a expliqué M. Sonko.
 
Dans cette déclaration, le leader de Pastef s’est prononcé sur l’arrestation du député Cheikh Abdou Bara Dolly Mbacké. « Nous ne partageons pas les propos d’Abdou Bara Doly. Parce que nous avons toujours dit qu’en matière de politique, il ne faut pas s’attaquer à la vie privée des gens. La politique, c’est ne pas insulter ou injurier. Même si tout le monde peut se tromper », a confié Ousmane Sonko. Il a cependant dénoncé une justice aux ordres du régime en place qui a laissé en liberté, Amath Suzanne Camara, un responsable de l’Apr qui a appelé publiquement à le tuer.

Amadou Diop



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 10:55 Mali : La Cedeao lève les sanctions











Partager ce site

Derniers tweets